Monsieur le président,

Vous avez récemment déclaré que l’université

« doit proposer des formations qui sont nouvelles, innovantes et qui préparent les étudiants au monde qui sera le nôtre dans 10 ou 15 ans. Actuellement toutes nos formations ne sont pas dans ce cas-là. Si nous voulons créer ces formations nouvelles, nous ne pouvons pas le faire sans en fermer d’autres. »
Le “Bien Public”, 14/12/2016

Cette phrase, que la communauté universitaire sera en droit de considérer comme anxiogène puisqu’elle fait peser sur certaines formations le couperet de la fermeture, exige un développement et des explications. Parler de formations «innovantes» et de formations qui «ne sont pas dans ce cas-là» laisse supposer que vous disposez d’un classement des bonnes et des mauvaises formations qui composent l’université de Bourgogne.

Le SNESUP-FSU vous demande par conséquent, monsieur le Président, de clarifier dans les plus brefs délais vos propos au sujet des formations qui, selon vos critères, seraient à fermer.

Le SNESUP-FSU